Interview exclusive de François Badie Chef du Service Central de Prévention contre la Corruption 1) Comment sont portées à votre connaissance les pratiques corruptrices et comment êtes-vous alerté de l'évolution de ces pratiques ? Tout d'abord, le SCPC entretient au sein du Ministère de la Justice, d'étroites relations de travail avec la Direction des affaires criminelles et grâces, ainsi qu'avec les juridictions françaises, qui sont d'ailleurs légalement habilitées à le saisir pour avis technique. Ensuite, il est en relation... Lire...