Pacha Light : Surfer pour un avenir plus vert

UNESCO - Organisation des Nations Unies pour l'Education la Science et la Culture - 19/06/2024 11:20:00




Née dans la petite ville de Cotacachi, en Équateur, et élevée en Australie, Pacha Light a passé ses premières années dans les montagnes andines. Sa mère a fondé un centre écologique avec le maire autochtone de Cotacachi et la communauté locale et a rencontré son père en reboisant des mangroves dans sa ville natale de Bahia De Caraquez, inculquant à Pacha une conscience écologique dès son plus jeune âge grâce à leur activisme environnemental. Grandissant dans une maison simple et autonome dans la forêt de nuages d'Intag, elle a développé une profonde connexion avec le monde naturel. Cela se reflète dans son nom, dérivé du mot quechua pour la Terre Mère : "Pacha Mama". Les cultures autochtones des Andes sont profondément connectées à la nature, un lien étroitement tissé dans la langue quechua, qui est riche en traditions agricoles et en connaissances écologiques.

Pacha a commencé à surfer à l'âge de 10 ans sur la Côte d'Or australienne, elle a participé à des compétitions dès 15 ans et a rapidement gravi les échelons dans le monde du surf de compétition. Malgré son succès, elle ressentait le besoin de protéger la planète. En 2020, elle a quitté le circuit professionnel de surf pour se concentrer sur l'action environnementale, notamment en lien avec l'océan, y compris à travers SurfAid.

L'engagement de Pacha en faveur de la préservation des océans, fait écho à la mission de l'UNESCO en sciences marines. En favorisant la collaboration mondiale, l'UNESCO vise à améliorer la compréhension de l'océan, de ses côtes et de ses ressources, ainsi que leur gestion durable. Son propre projet Women of the Sea, met en lumière le rôle des femmes dans la conservation des océans en présentant des histoires des femmes qui entretiennent des connexions profondes avec la nature. De la communauté des plongeuses Ama au Japon aux plongeuses Haenyeo en Corée, Pacha met en avant les rôles vitaux que jouent les femmes dans la préservation de leurs communautés et de leurs environnements. Cela résonne avec les efforts de l'UNESCO pour reconnaître et valoriser le rôle essentiel des femmes dans la conservation de l'environnement, ainsi que dans la préservation des communautés et des écosystèmes.


Voyager a été essentiel dans le travail, la vie et l'activisme de Pacha. Après le décès de son père en 2021, elle s'est rendue en Équateur pour se reconnecter avec ses racines, embrasser son patrimoine culturel, passer du temps avec sa famille élargie et s'engager auprès de la communauté locale de surf. Après avoir remporté un événement national en Équateur, sa passion pour le surf de compétition s'est ravivée avec un nouveau but. Elle a rejoint l'équipe féminine de surf équatorienne pour représenter son pays natal aux World Surfing Games de l'ISA (International Surfing Association).

Son parcours, du surf de compétition à l'activisme environnemental local, est un puissant rappel de l'impact qu'un individu peut avoir en alliant passion et objectif. Pacha utilise sa plateforme pour inspirer les gens à adopter des pratiques respectueuses de l'environnement et à développer un sens de la responsabilité envers la planète. Ces efforts de sensibilisation démontrent l'impact de l'éducation dans la réalisation d'une transformation personnelle et sociétale nécessaire au développement durable, un pilier de la mission de l'UNESCO. En tant qu'éclaireuse pour UNESCO Green Citizens, Pacha identifiera des projets pouvant rejoindre l'initiative, et qui inspirent la prochaine génération de citoyens du monde à vivre en harmonie avec la nature.

Qu'est-ce que l'initiative UNESCO Green Citizens ?
Cette initiative relie les solutions locales des citoyens, l'expertise scientifique de l'UNESCO et la volonté des jeunes de s'engager dans la lutte contre le changement climatique. Découvrez ci-dessous ces 150 projets innovants et duplicables, menés par des citoyens.