Inauguration du pavillon H de l'hôpital Edouard Herriot, à Lyon, le 05 avril 2019

Agnès BUZYN - Ministère des Solidarités et de la Santé - 09/04/2019 12:25:00


Monsieur le préfet de région, (Pascal Mailhos),
Monsieur le ministre, monsieur le maire, Cher Gérard COLLOMB,
Monsieur le Président de la Métropole de Lyon, Cher David KIMELFELD,
Mesdames et messieurs les parlementaires,
Monsieur le directeur général de l'agence régionale de santé, (Jean-Yves Grall)
Madame la directrice générale, Chère Catherine GEINDRE,
Monsieur le Président de la commission médicale d'établissement du groupe Edouard Herriot, (Pr Emmanuel MORELON), Mesdames et messieurs les professionnels de santé, chers collègues,
Mesdames et messieurs,

Une inauguration est toujours un moment singulier, à plus forte raison pour moi lorsqu'elle se tient dans un hôpital public, qui a vu défiler certaines des plus belles années de ma vie professionnelle.

C'est pour nous tous un temps où l'on mesure le chemin parcouru et où l'on se projette dans l'avenir avec ce sentiment devenu rare, qui ressemble à de la sérénité.

Je ne sais pas si cette inauguration est « tardive », mais elle intervient quoi qu'il en soit à un moment où l'on sent déjà battre le coeur de ce bâtiment, puisqu'il a été investi dès le mois de septembre 2018.

Je tenais à être parmi vous aujourd'hui, parce que cette réalisation est le fruit d'une mobilisation collective inédite et qu'elle fait désormais figure de fleuron de la médecine lyonnaise et même française.

Vous pouvez en être fiers, et même très fiers !

Je voudrais donc non seulement vous féliciter, toutes et tous, mais aussi vous remercier pour l'ensemble des efforts réalisés depuis 10 ans maintenant.

A quoi ces efforts ont-ils abouti ?

A donner un nouveau souffle aux Hospices Civils de Lyon, avec un pavillon qui regroupe des activités chirurgicales et d'imagerie, qui étaient jusqu'alors dispersées.

En quelques chiffres, que je trouve suffisamment éloquents et qui traduisent toute l'ampleur de ce projet, vous disposez dans ce pavillon « H » :
- De 20 salles de bloc opératoire,
- De 2 services de réanimation, médicale et chirurgicale,
- D'1 service d'hospitalisation de chirurgie d'urgence,
- Et d'1 plateau performant et innovant de chirurgie ambulatoire et d'imagerie d'urgence et interventionnelle.

Et puisqu'un projet comme celui-ci n'a de sens que parce qu'il doit servir nos concitoyens, il est prévu d'accueillir chaque année près de 30.000 patients.

Pour les professionnels de santé, c'est un lieu de travail plus accueillant et indiscutablement plus agréable.

J'ai visité plusieurs services de ce nouveau pavillon il y a quelques minutes : j'ai pu entendre de beaux témoignages des professionnels.

Ce nouveau bâtiment n'est pas seulement un lieu plus fonctionnel et plus opérationnel, mais c'est aussi pour eux un nouveau lieu de vie.

Cette qualité de vie au travail des professionnels de santé, j'y suis particulièrement sensible, et pour avoir été des vôtres pendant tant d'années, je sais combien la qualité de vie au travail conditionne la qualité du travail tout court.

Un nouveau souffle est souvent synonyme de nouvelle ambition et les Hospices civils de Lyon ont retrouvé un dynamisme qui ne se traduit pas seulement dans la clôture de leurs comptes.

Ce nouveau souffle se traduit aussi par une volonté d'ouverture.

Je tiens à cet égard à saluer la coopération avec les militaires, qui ont désormais intégré le « H » dans des équipes civilo-militaires. Monsieur le Maire, je sais que vous vous êtes fortement impliqué dans ce rapprochement ; vous avez eu raison, vous avez réussi à relever ce défi passionnant, vous avez réussi à conjuguer des cultures différentes pour travailler ensemble en bonne intelligence.

Cette ambition et ce dynamisme se retrouvent aussi dans le nouveau projet d'établissement Pulsations 2023 des Hospices Civils de Lyon, auquel s'intègre ce nouveau bâtiment.

Je voudrais parler un instant de ce projet d'établissement, qui a été voté et adopté en novembre dernier.

Il a mobilisé tous les personnels et tous les collèges médicaux pendant 18 mois, dans une démarche participative inédite, pour définir non pas des horizons abstraits et des intentions vagues, mais trois priorités, qui sont aussi trois ambitions :
- Faire référence sur vos missions,
- Faire équipe avec vos patients,
- Et faire face dans vos organisations.

Ces trois priorités décidées collectivement, elles permettent à tous les professionnels des hospices civils de se projeter dans l'avenir et je sais que vous attendiez tous depuis longtemps ce nouvel élan.

Il s'incarne admirablement dans ce pavillon, où vous travaillez ensemble.

Ce projet d'établissement Pulsation 2023 est un projet humain. C'est aussi un projet ambitieux.

Il prévoit, Monsieur le Président, des investissements sur les cinq prochaines années dans les groupements hospitaliers du Sud et du Nord-Est, au profit de toute la Métropole.

Un nouvel équipement de cette qualité qui prend vie sur un territoire doit toujours beaucoup à ses élus et je sais que la ville de Lyon, comme la Métropole, ont été des forces motrices indispensables.

Les nouvelles ambitions portées par ce projet permettent de conforter votre place de 2ème CHU de France. Elles vous portent également pour assumer le rôle régional qui doit être celui des Hospices civiles de Lyon, en appui des autres groupements hospitaliers de territoire de la région.

Ce bâtiment doit être le reflet d'une politique de santé qui se construit avec les départements environnants, à travers les hôpitaux de proximité et les hôpitaux de recours de la région.

Je voudrais revenir un instant sur les patients, puisque c'est leur bien-être qui est, je le sais, au coeur de ce pavillon « H ».

Je pense en particulier à ce qui a été fait et pensé en matière de chirurgie ambulatoire, avec un service organisé autour de différentes chambres, d'un espace fauteuils et d'un espace collation convivial.

Le trauma-center a quant à lui été conçu pour permettre la prise en charge optimale des patients polytraumatisés et grands blessés, dans un lieu unique qui rassemble l'ensemble des compétences et des équipements nécessaires.

Pour assurer le meilleur soin possible aux patients, le pavillon H doit aussi être tourné vers la médecine de ville. Le lien entre la ville et l'hôpital est au centre du projet de loi que je viens de porter devant l'Assemblée Nationale, pour désengorger les urgences et permettre une vraie fluidité dans les parcours des patients.

Edouard Herriot est au coeur de la ville et les liens qui se tissent entre les HCL et les médecins libéraux de Lyon sont autant de ponts pour la santé de leurs patients.

Voilà, tracé à grands traits, tout ce qui concourt à faire de ce pavillon un équipement d'exception.

On savait Lyon capitale des Gaules, capitale de la gastronomie, je ne suis pas loin de penser que Lyon, avec des équipements aussi performants, est aussi une capitale de la santé.

La campagne médiatique menée par les HCL au mois de mars a d'ailleurs symbolisé le renouveau des Hospices Civils de Lyon, et les lyonnais peuvent s'enorgueillir d'avoir des acteurs de santé aussi investis et dynamiques.

Je n'oublie pas non plus que Lyon est une ville de santé et de sciences, avec un écosystème très dense, que la ville et la métropole de Lyon soutiennent et dans lequel les Hospices civils ont un rôle essentiel à jouer. Et tout cela au service des patients et de notre santé.

La seule question que je me suis posée en construisant le plan « Ma Santé 2022 », à laquelle vous semblez aujourd'hui répondre, c'est de savoir comment redonner du sens, comment remettre de l'humanité, pour tous les professionnels qui donnent de leur temps et de leur vie au service de celle des autres.

Mesdames et messieurs,

Ce sens et cette humanité, je crois que ce sont bien plus que des mots quand on inaugure un bâtiment comme celui-ci. C'est une réalité concrète.

A l'heure où ce pavillon H est en train de trouver sa vitesse de croisière, je crois que vous pouvez être très fiers du travail accompli, parce que c'est un travail qui dessine des perspectives d'avenir pour tout un territoire.

Je vous remercie.