Le point sur la présence des EST dans l'UE

EFSA - Autorité européenne de sécurité des aliments - 04/12/2018 12:25:00

L'EFSA a publié son troisième rapport de synthèse sur la surveillance des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) dans l'UE. Le rapport présente les données collectées dans ce domaine par tous les États membres de l'UE, l'Islande, la Norvège et la Suisse pour 2017.

Les principaux résultats sont les suivants :

. Aucun cas d'ESB classique chez les bovins (sur 1.312.714 animaux testés) n'a été signalé dans l'UE en 2017. Six cas d'ESB atypique ont été rapportés.
. 933 cas de tremblante ont été observés chez les ovins (sur 314.547 testés) et 567 cas chez les chèvres (sur 117.268 testés) dans l'UE.
. Aucun cas de maladie du dépérissement chronique (MDC) n'a été signalé chez les 3 585 cervidés testés (p. ex. rennes, élans et orignaux) dans l'UE. Cependant, 11 cas de MDC ont été signalés en Norvège : neuf chez des rennes sauvages, un parmi les orignaux et, pour la première fois, un parmi les cerfs communs.

Que sont les EST ?

Les encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) constituent un groupe de maladies qui affectent le cerveau et le système nerveux de l'homme et de l'animal. Elles comprennent l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), la tremblante et la maladie du dépérissement chronique (MDC). À l'exception de l'ESB classique , il n'existe pas de preuve scientifique que les EST puissent se transmettre à l'homme.

The European Union summary report on surveillance for the presence of transmissible spongiform encephalopathies (TSEs) in 2017