La confiance et le dialogue entre l'Etat et les Départements doivent être renoués d'urgence

Conseil Départemental du Val-de-Marne - 09/11/2018 19:44:16

Le Congrès de l'Assemblée des Départements de France s'achève à Rennes dans un contexte inédit. En effet, jamais les relations entre un Gouvernement et les collectivités n'ont été aussi tendues. En témoigne le rapprochement des trois grandes associations de collectivités du pays, l'ADF, l'ARF et l'AMF*.

Les Départements connaissent de lourdes difficultés. Le nombre d'allocataires du RSA et de la dette de l'Etat à leur encontre progressent. Par ailleurs, l'encadrement des dépenses de fonctionnement par l'Etat, de nouveaux transferts de charges non-compensés, etc.

Des mesures fortes étaient donc attendues de la part du Gouvernement après des mois de sur-place imputables à ses méthodes abruptes et irrespectueuses des Départements.

Alors que le dialogue semble reprendre, les propositions du Gouvernement en réponse aux attentes très fortes des Départements sont ridicules, déconnectées de la réalité.

Concernant les Allocations Individuelles de Solidarité, le Gouvernement propose un fonds « de stabilisation » de 115 millions d'euros en 2019. Ce montant à répartir nationalement est indécent : il ne représente même pas le reste à charge du seul Département du Val-de-Marne quand le reste à charge national dépasse lui les 9 milliards d'euros !

En Val-de-Marne, nous assistons à une forte reprise des dépenses de RSA. Celles-ci pèsent toujours plus sur le budget du Département tandis que la compensation par l'Etat s'éloigne toujours plus de la dépense réelle pour approcher dangereusement des 50%. Ainsi, depuis le 15 juillet, l'Etat ne paye plus le RSA en Val-de-Marne, il est ponctionné sur le budget de fonctionnement du Département au détriment de services publics utiles à la population.

Cette situation n'est plus acceptable. Il est urgent que le Gouvernement consente à un dialogue respectueux avec les Départements.

La République décentralisée exige le respect des collectivités qui agissent, sur ces politiques précises, pour le compte de l'Etat et en faveur de la cohésion nationale.

La confiance et le dialogue sont indispensables pour assurer des politiques publiques vitales, singulièrement pour les plus fragiles. Des engagements concrets sont donc attendus et j'appelle de mes voeux une nouvelle vague de décentralisation afin de véritablement répondre au premier défi de notre pays : la lutte contre les inégalités.


CONTACT PRESSE
Patrick Hervy
Tel. :01 43 99 70 23
06 32 54 57 93
Patrick.hervy@valdemarne.fr
Hôtel du Département
94054 Créteil cedex


Conseil Départemental du Val-de-Marne


Avenue du Général de Gaulle
94011 CRETEIL Cedex

Patrick Hervy
Attaché de Presse
Patrick.hervy@valdemarne.fr
Séverine Marreau
01 43 99 70 28
Severine.Marreau@valdemarne.fr

Shttps://www.valdemarne.fr




Christian FAVIER
Président