Le Grand Est, 1ère région automobile de France

Région Grand-Est - 13/06/2018 14:15:00


La journée annuelle de la filière automobile PerfoEst a réuni, chez PSA Mulhouse à Sausheim (68), les représentants de la filière automobile et des mobilités des territoires du Grand Est et de Bourgogne-Franche-Comté ainsi que les élus du Grand Est.

Le dynamisme de la filière automobile en Grand Est
Organisée par le Pôle Véhicule du Futur/PerfoEST, association qui regroupe les acteurs industriels, académiques et de la formation du secteur des véhicules et des mobilités du futur, cette rencontre a permis :

de dresser un état des lieux de la filière automobile en région Grand Est,
de présenter les résultats de l'enquête annuelle de performance réalisée auprès des industriels
de remettre les trophées de la Performance.

Au cours de cette journée, Luc Chatel, ancien Ministre, Président de la Plateforme de la Filière Automobile et Mobilités (PFA) et du Comité Stratégique National de la Filière Automobile a présenté le contrat de filière automobile 2018-2022. Ce contrat, signé en mai 2018 à Bercy en présence du Président Jean Rottner, qui représentait à cette occasion Régions de France, vise à engager un échange autour d'actions concrètes pouvant être portées par les collectivités, l'Etat et les industriels par l'intermédiaire des Associations Régionales de l'Industrie Automobile et à mettre en avant l'importance et les atouts de la filière automobile en Grand Est.

Au delà de cette signature, l'actualité de la filière automobile en Grand Est est très riche ces dernières semaines :

annonce il y a quelques semaines de la fabrication de la première Mercedes en France à Hambach en Moselle (un SUV Compact Electrique),
visite de la filiale PSA Peugeot Dongfeng lors du déplacement du Président en Chine,
annonces de PSA en mars dernier quant à l'augmentation de la production de boîtes de vitesses mécaniques à Metz-Borny ...


Une filière innovant et diversifiée
Le Grand Est est la 1ère région de France en matière d'assemblage automobile, avec 450 000 véhicules produits en 2015, soit environ 25% de la production nationale. La filière compte près de 87 000 salariés répartis sur 690 sites de la région.
La spécificité du tissu industriel du Grand Est est composée de l'ensemble de la chaîne de production automobile, avec la présence :

d'usines terminales de production de véhicules grand public avec notamment PSA Mulhouse, Smart (Hambach), et de véhicules professionnels comme par exemple Renault (Batilly),
de transformateurs automobiles : DANGEL Automobiles (Sentheim) et Mercedes-Benz (Molsheim),
d'équipementiers : Punch Powerglide (Strasbourg), Faurécia (Mouzon), ThyssenKrupp (Florange), TI Automotive (Châlons-en-Champagne), Continental (Sarreguemines) et Arcelor Mittal (Vitry-le- François),
de start-up développant des services à la mobilité : Freshmile (Entzheim), ChargeMap (Strasbourg) et Antsway (Nancy).

La Région Grand Est soutient la filière automobile
La Région Grand Est accompagne la filière automobile via le Pôle de compétitivité Véhicule du futur, qui vise à soutenir les projets d'innovation dans le domaine de la mobilité et à développer la compétitivité des entreprises. A ce titre, la Région devrait quasiment doubler son soutien annuel au Pôle.
La Région Grand Est accompagne la performance industrielle à travers le plan industrie du futur déployé sur son territoire.


La Région est aux côtés de PSA
Le groupe a engagé ces sites de production dans une démarche de transformation, en s'appuyant sur l'écosystème de l'innovation par l'hébergement de plateformes technologiques. Cette stratégie s'est traduite par un financement régional pour l'accueil de la plateforme FFLOR sur le site de Trémery, portée par le CEA Tech, centrée sur la robotique collaborative, la réalité augmentée et la logistique intelligente.

De même, pour renforcer sa compétitivité, le site de Mulhouse a lancé un projet, qui vise le positionnement du site sur la production de véhicules à fort contenu technologique, permettant d'accroître sa compétitivité et de se positionner pour l'attribution de futurs modèles. Pour accompagner cette démarche, la Région présentera lors de sa Commission permanente de juillet prochain, un soutien à hauteur de 8 millions d'euros.

Enfin, afin d'anticiper les besoins en compétences de la filière automobile et de l'évolution de l'offre de formation initiale et continue, la Région a signé en février 2018, le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l'Orientation Professionnelles (CPRDFOP). Il constitue le document stratégique de la politique régionale en matière d'orientation tout au long de la vie et de la formation professionnelle initiale et continue. Cette stratégie régionale est déclinée en leviers opérationnels dans le Contrat d'Objectifs Territorial (COT) des métiers de l'Industrie.