Aix-en-Provence : Flaneries d'Art contemporain

Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône - 13/06/2018 10:29:40

Les 16 et 17 juin prochains a lieu à Aix-en-Provence la 12e édition des « Flâneries d'art contemporain », organisées par la comédienne Andréa Ferréol. Les jardins aixois s'ouvrent aux oeuvres en tout genre ! A voir absolument, en déambulant dans les rues de la ville.

Andréa Ferréol, l'actrice qui aime aussi l'art contemporain !

Elle est aixoise, vit dans la maison de ses parents en plein coeur de la ville, voyage beaucoup pour honorer de multiples tournages partout en Europe, participe à des salons pour rencontrer les lecteurs de son livre, « Andréa Ferréol, la passion dans les yeux », aux éditions l'Archipel.

Mais la grande comédienne célébrée dans « La grande bouffe », « Le tambour », « Le dernier métro » pour lequel elle a obtenu un César, revient toujours dans sa chère ville pour y organiser « Les Flâneries d'art contemporain ». C'est ce week-end, les 16 et 17 juin, avec la présence de Katerine Pancol, Patrick Poivre d'Arvor, Macha Méril et de très nombreux artistes d'art contemporain.

Elle nous parle de ces rencontres originales et artistiques, de son histoire singulière, de ses passions. Une femme flamboyante, généreuse, entière.

Le Département soutient cet événement.


Les débuts des Flâneries d'art contemporain. « C'est une aventure qui a commencé il y a 11 ans. Une idée arrive, on ne sait pas pourquoi. Nous avions fêté les 100 ans de Paul Cézanne à Aix, et m'est venue l'idée d'ouvrir des jardins privés et d'y présenter des oeuvres d'art contemporain. Puis des musiciens, des comédiens qui lisent des textes nous ont rejoints. Nous abordons donc la 11e année de cette belle aventure ! »

Pourquoi les Flâneries. « La peinture et l'art sont, pour moi, une affaire de passion, de curiosité. C'est pourquoi j'ai créé les Flâneries. Pour que les promeneurs, en poussant simplement la porte d'un jardin inconnu, rencontrent des oeuvres belles, singulières, étonnantes à voir et à entendre. Dix ans de plaisir déjà, à vous faire partager ma passion et offrir aux regards curieux des flâneurs mes coups de coeur créatifs. »

Cette nouvelle édition. « Les 16 et 17 juin prochains, des artistes de renommée internationale, photographes, peintres, céramistes, sculpteurs, dessinateurs, écrivains, comédiens, costumiers, chanteurs d'opéra vont envahir avec l'accord de leurs propriétaires des jardins aixois ouverts au grand public. En 2017, les Flâneries ont accueilli 135 000 visiteurs et plus de 170 artistes venus de France et de d'Europe. »

La comédienne. « Quand Marco Ferreri m'a proposé de tourner « La grande bouffe », il fallait peser 85 kg. J'avais déjà fait deux cures d'amaigrissement. Heureusement que j'ai finalement accepté ! Ma vie, de comédienne et de femme ; n'aurait évidemment pas été la même ! Quel planplan ça aurait été ! »

Le travail. « Dans la vie, ce que j'aime par-dessus tout, c'est le travail. Ca me nourrit. Je fais toujours deux choses à la fois ! J'adore tourner ! C'est ma passion ! »

Omar Sharif. « J'ai révélé assez tardivement la passion puis l'amitié amoureuse qui nous a liées pendant 20 ans. Je l'ai aimé, j'en ai souffert parfois car il ne voulait pas entendre parler de couple. Il suffisait que je dise « nous » pour que je n'entende plus parler de lui pendant des jours. Mais on m'avait prévenue, « N'attendez rien de lui » ! C'est ainsi, c'est la vie. Je l'ai accompagné jusqu'au bout, jusqu'en 2015. »

Le cinéma aujourd'hui. « Je suis convaincue qu'aucun producteur en 2018 ne prendrait le risque de produire un film aussi scandaleux que « La grande bouffe ». Ou que « Le dernier tango à Paris », « Les Valseuses » et tous ces films qui sont sortis dans les années 70 ! Nous avons eu une chance folle alors ! »

Tout savoir sur le programme ;

Flâneries d'art contemporain dans les jardins aixois : samedi 16 et dimanche 17 juin.

Entrée gratuite.

www.aix-en-oeuvres.com