Expliquer des choses complexes avec des mots simples,l'axe du mal russe, les crimes de guerre russes, et le drame des demandeurs d'asile ukrainiens

Ukrinform Agence nationale de presse d'Ukraine - 26/06/2024 09:05:00

Fournir à tous une brève explication sur les sujets d'actualité qui intéressent particulièrement l'Ukraine et les enjeux pour le monde est une mission de la presse libre. Le dirigeant russe Vladimir Poutine, dictateur de ce pays met en place un axe du mal avec la Corée du Nord, une menace nucléaire pour la communauté internationale, couvre des crimes de guerre et a fait fuir de leur foyer pour échapper à un conflit armé ou à la persécution, 6,3 millions de demandeurs d'asile ukrainiens de la guerre. 3,6 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays.






L'AXE DU MAL RUSSE

Vladimir Poutine, Lors de son séjour en RPDC, a signé un accord sur un partenariat stratégique global.


La Russie a finalement sapé les efforts internationaux visant à isoler le régime nord-coréen, en bafouant les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, pour lesquelles elle a voté elle-même.
Il n'y a plus de tabou pour Moscou de coopérer avec les dictatures totalitaires, les agresseurs internationaux et les terroristes radicaux. La Russie unit des « forces obscures » pour s'opposer à l'ordre mondial basé sur le droit international et les principes de l'ONU.
Les alliances de Moscou, basées sur la subordination et la loyauté, se désintègrent (un exemple est la distanciation de l'Arménie de l'OTSC). Les États qui n'ont pas de plans d'agression ou d'invasion ne sont pas sur la route avec la Fédération de Russie.
Les nouvelles alliances de Moscou sont des communautés d'agresseurs et de destructeurs de l'ordre international, des régimes politiques qui se sont retrouvés isolés et affichent leur mépris pour les valeurs de la civilisation humaine.
La Fédération de Russie moderne imite l'Allemagne d'Hitler, qui a également construit des alliances dirigées contre le monde démocratique.


CRIMES DE GUERRE RUSSES

Le procureur général Andriy Kostin a annoncé que l'identité du soldat ukrainien décapité par les occupants dans la région de Donetsk avait été établie. Les commandants russes responsables de ce crime de guerre ont également été identifiés.

Le flux de rapports sur les massacres de prisonniers par les envahisseurs ne cesse d'augmenter. Les crimes sont enregistrés lors de la reconnaissance aérienne. Les Russes affichent souvent eux-mêmes les exécutions, publiant des photos et des vidéos sur le réseau.
Selon le bureau du procureur général, récemment, des représentants de l'une des unités des forces d'occupation de la Fédération de Russie dans le district de Volnovakha de la région de Donetsk ont ordonné à leurs subordonnés de ne pas capturer les soldats des FAU mais de les décapiter.
Ce ne sont pas des excès aléatoires et isolés. Le commandement militaire de la Fédération de Russie soutient une culture de permissivité concernant les crimes de guerre commis par des subordonnés sur le champ de bataille en Ukraine.
Malgré toutes les atrocités russes, les défenseurs de l'Ukraine adhèrent au droit international humanitaire et ne se vengent pas de l'ennemi en utilisant ses méthodes.
Les crimes de guerre russes ne resteront pas impunis. Les enquêteurs ukrainiens et internationaux travaillent à l'identification des voyous russes pour les amener à une responsabilité stricte.


DEMANDEURS D'ASILE UKRAINIENS
Le 20 juin est la Journée mondiale des réfugiés, instituée par les Nations Unies pour attirer l'attention sur les droits, les besoins et les intérêts des personnes contraintes de fuir leur foyer pour échapper à un conflit armé ou à la persécution.

Actuellement, il y a environ 6,3 millions de demandeurs d'asile ukrainiens de la guerre. 3,6 millions de personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI). L'Ukraine figure parmi les leaders mondiaux en termes de nombre de personnes qui ont été forcées de quitter leur lieu de résidence permanente.
La seule raison qui oblige les Ukrainiens à devenir des PDI ou à partir à l'étranger est l'agression russe. Les Russes détruisent systématiquement les villes et les villages de la zone de front, terrorisent d'autres zones peuplées d'Ukraine avec des missiles et rendent la vie insupportable à ceux qui sont restés sous occupation.
La fuite et le déplacement massif des Ukrainiens s'accompagnent de nombreuses tragédies individuelles, et toutes ensemble causent des dommages démographiques et économiques importants à l'Ukraine.
Nous sommes reconnaissants aux pays étrangers qui ont hébergé des Ukrainiens, leur ont fourni une assistance et se sont occupés de la réadaptation psychologique et de l'adaptation sociale dans de nouvelles conditions.
Dans le même temps, malgré les dangers associés à la poursuite de l'agression armée russe, nos citoyens retournent en Ukraine. Nous avons appris à vivre et à travailler dans des conditions de guerre. Pas à l'étranger, mais précisément ici, dans la mère patrie, là où ses citoyens sont le plus nécessaires.