Insécurité à la chasse : chasseurs 1, les autres 0

Humanité et Biodiversité - 12/01/2023 12:10:00

Lundi 9 janvier 2023, à Dry (Loiret), la Secrétaire d'État chargée de l'écologie, Bérangère Couillard, a présenté le nouveau plan pour la sécurité de la chasse comportant quatorze propositions portées par le gouvernement. Parmi elles : la limite du taux d'alcoolémie, une meilleure formation des chasseurs, une application smartphones pour localiser les chasses en temps réel... mais pas d'interdiction de la chasse le dimanche comme le demandait notre association.

Le gouvernement a tranché : pas de jour sans chasse le dimanche
Alors que 4 Français sur 5 sont favorables au dimanche sans chasse, jour où l'on compte le plus grand nombre d'accidents liés à ce loisir, le gouvernement a tranché : il n'y aura pas de jour sans chasse.

Humanité et Biodiversité espère que lors des débats parlementaires à venir, les députés et sénateurs seront plus à l'écoute de cette attente forte de la population, notamment dans le cadre des discussion sur la proposition de loi n° 535 pour une chasse plus respectueuse de la nature et de ses usages, n° 535, déposée au Sénat le 29 novembre 2022.

Des mesures pour informer les non-chasseurs des zones et horaires pour se promener sans risque
Le gouvernement prévoit pour l'automne 2023 une application numérique pour smartphones afin de localiser les lieux et temps de chasse et permettre à chaque Français-e « d'identifier les zones et horaires non chassés à proximité de chez lui ». Avec cet outil, les chasseurs se signaleraient aux promeneurs, les invitant à éviter les « bulles de danger » - en réalité des zones bien plus vastes qu'indiquées, au vu de la portée des armes - et à se diriger vers des zones "sécurisées".

Par ailleurs, les promeneurs seront aussi informés par l'affichage en mairie des plans de chasse (les jours chassés et non chassés) et par des panneaux de signalisation « Attention chasse en cours ».

Des mesures de sécurité plus contraignantes
Le gouvernement propose d'abord de renforcer la formation des chasseurs par des contrôles notamment de manipulation pratique tous les 10 ans et par une nouvelle formation obligatoire pour les organisateurs de battues.

La pratique de la chasse sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiant devrait devenir interdite et sanctionnée par une amende jusqu'à une interdiction de chasser.

La détention d'armes devrait à l'avenir être mieux encadrée, par le croisement des fichiers des fédérations de chasseurs et du fichier national des personnes interdites d'acquisition et de détention d'armes.

Et enfin, en cas d'accident, le gouvernement propose de durcir les sanctions aujourd'hui existantes avec le retrait du permis de chasse et fixation d'une durée d'interdiction de le repasser.

Pour Humanité et Biodiversité ces dispositifs sont largement insuffisants pour garantir la sécurité des promeneurs pendant les périodes de chasse. Et il est inacceptable que la pratique de la chasse prédomine sur toutes autres activités de loisir de plein air.

PLUS D'INFO


8 français sur 10 réclament le dimanche sans chasse
Publié le 04/01/2023

78% : c'est une écrasante majorité de Françaises et de Français qui se disent favorables au dimanche sans chasse selon un sondage IFOP réalisé par sept associations de protection de la nature, dont Humanité et Biodiversité.

Après avoir adressé un courrier au Président de la République en novembre dernier en demandant deux jours sans chasse dont le dimanche, nous avons réalisé un sondage IFOP auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 personnes afin d'avoir le point de vue de la société française sur ces questions. Les résultats sont incontestables :

70% des Français ne se sentent pas en sécurité en période de chasse. Contre 54% seulement en 2009, et 61% en 2016. Le sentiment d'insécurité par rapport à la chasse progresse nettement.
Depuis 5 ans déjà les chiffres sont stables : les ¾ des Français sont inquiets, et notamment les femmes (presque 10 points de plus).
Qui plus est, bien loin des clichés qui font rimer chasse et ruralité, ce sont les habitants des campagnes les plus inquiets (74% contre 67% pour l'agglomération parisienne par exemple).
La solution du dimanche non chassé est plébiscitée : comme en 2021, et ce de manière constante depuis 2016, près de 80% des Français demandent à pouvoir se promener en toute sécurité c'est-à-dire sans chasse le dimanche.
Face au nombre d'accidents de chasse, il est temps que le gouvernement prenne des mesures ambitieuses à la hauteur des attentes des Français. Des annonces concernant la sécurisation de la chasse sont prévues le 9 janvier prochain : l'instauration du dimanche sans chasse serait une excellente résolution en ce début d'année 2023 !


Humanité et Biodiversité



94 RUE LAFAYETTE - 75010 PARIS
01 43 36 04 72

SITE INTERNET




Bernard Chevassus-au-Louis
Président