250 panneaux de signalisation féminisés dans l'espace urbain de la Ville de Genève

CER Comité Européen des Régions - 28/01/2020 11:55:00


La Ville de Genève passe de la parole aux actes et, pour accroître la visibilité des femmes dans l'espace public, change 250 panneaux signalant des passages pour piétons. En accord avec l'office cantonal des transports, une déclinaison de six pictogrammes féminisés couvrira désormais la moitié des panneaux où étaient représentés des personnages masculins.

Durant son année de Mairie, Sandrine Salerno met en place une série de projets sur le thème de l'égalité et de la diversité. Par le biais des panneaux signalant des passages pour piétons, elle invite à la parité dans l'environnement urbain. En lien avec le plan d'action municipal contre le sexisme et le harcèlement dans l'espace public, le remplacement de 250 panneaux - sur les 500 existants - a pour objectifs d'augmenter la visibilité des femmes dans la ville et de questionner les représentations des personnes légitimes à y évoluer. La signalétique routière étant très majoritairement masculine sous prétexte de neutralité, cette action est clé pour initier une réflexion sur la présence des femmes dans l'espace public.

Genève, ville pionnière

En adaptant la silhouette des panneaux et en modifiant de manière permanente sa signalisation routière pour y faire apparaitre des femmes, la Ville de Genève, en collaboration avec le Département des Infrastructures de l'Etat de Genève, réalise un projet pionnier. Parmi tous les signaux existants, seuls les panneaux non prescriptifs peuvent actuellement être modifiés. C'est ainsi le signal «emplacement d'un passage pour piétons» qui a été choisi puisqu'il est l'un des rares panneaux uniquement informatifs comportant un personnage.

Au niveau du visuel, pour éviter de faire passer un message stéréotypé, ces panneaux se déclinent en six versions avec, entre autres, une femme enceinte, une personne âgée et un couple de femmes. Ces nouveaux panneaux sont visibles sur les deux rives et dans tous les quartiers de la commune. Madame Salerno souhaite également inviter les autres communes genevoises à utiliser les visuels développés par la Ville.
Un projet pour augmenter la visibilité des femmes
Ce projet de féminisation de panneaux routiers s'inscrit dans le cadre de la politique de promotion de l'égalité entre femmes et hommes et contre les discriminations LGBTIQ de la Ville de Genève. Il a pour but d'agir sur l'environnement urbain de manière à favoriser le sentiment de légitimité de chacun et chacune dans l'espace public.

Historiquement, l'espace public a été pensé par et pour les hommes. Or, comme le souligne Sandrine Salerno, «l'omniprésence des représentations masculines stéréotypées dans l'espace public, notamment à travers les panneaux de signalisation, vient renforcer l'idée que certain-e-s, en particulier les femmes mais aussi les minorités, y sont moins à leur place que d'autres.»
Une position partagée par Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé du département des infrastructures: «L'initiative de la Ville va dans le sens d'un nécessaire changement des mentalités en matière d'égalité dans tous les aspects de notre société; faire apparaître la mixité sur des panneaux officiels n'est pas anodin, c'est une contribution concrète, visible et pertinente à l'action globale en faveur de l'égalité». En repensant la manière dont la ville est aménagée et les messages visuels qui y sont véhiculés, les autorités municipales et cantonales souhaitent rendre la cité plus accueillante et inclusive pour tous et toutes.
Contact
Isabelle Favre
Chargée de projets
Département des finances et du logement
Tél. +41 22 418 22 40
Courriel: isabelle.favre(at)ville-ge.ch


CER Comité Européen des Régions


Le Comité des régions est la voix des régions et des villes dans l'Union européenne.

350 membres - élus locaux et régionaux des 28 États membres de l'UE.
6 commissions se partagent des compétences dans les domaines politiques suivants, conformément aux traités:
- emploi, formation professionnelle, cohésion économique et sociale, politique sociale, santé;
- éducation et culture;
- environnement, changement climatique, énergie;
- transports et réseaux transeuropéens;
- protection civile et services d'intérêt général.

6 sessions plénières par an.
Plus de 50 avis par an sur la législation de l'UE.
Plus de 40 consultations de parties prenantes par an.
Plus de 300 manifestations par an.

Président du Comité des régions
President
Apostolos Tzitzikostas

Apostolos Tzitzikostas a été élu Président du Comité européen des régions (CoR) en février 2020 après avoir tenu la présidence de la délégation grecque ainsi que la vice-présidence du Comité européen des Régions depuis juillet 2017. Il est aussi Gouverneur de la Région de Macédoine Centrale
Contact Nathalie Vandelle
Tél. +32 (0)2 282 24 99
nathalie.vandelle@cor.europa.eu


BIOGRAPHIE
​Apostolos Tzitzikostas est né le 2 septembre 1978. Il a fait des études en relations gouvernementales et internationales à l'université de Georgetown, à Washington DC. Diplômé en 2000, il a commencé sa carrière au sein du cabinet du président de la commission des affaires étrangères du Congrès des États-Unis. En 2002, il a obtenu un master en politique publique européenne et en économie au Collège universitaire de Londres. Après ses études, il a créé sa propre entreprise dans le domaine de la production, du traitement et de la normalisation des produits laitiers, sur la base de normes biologiques.

En 2007, il a été élu membre du Parlement grec pour le parti Nea Demokratia (PPE) dans le premier district de Thessalonique. Lors des élections régionales de novembre 2010, il a été élu vice-gouverneur de la région de Macédoine centrale et responsable de la zone métropolitaine de Thessalonique. À la faveur des élections régionales de mai 2014, il est devenu gouverneur de la région de Macédoine centrale et a été réélu à ce même poste lors des élections régionales de mai 2019. En novembre 2019, il a été nommé président de l'Association des régions grecques.

Apostolos Tzitzikostas est membre du Comité européen des régions depuis 2015. En juillet 2017, il a été élu à la tête de la délégation grecque et a été désigné vice-président du Comité européen des régions. Il parle couramment l'anglais et le français, et ses articles sont régulièrement publiés dans des journaux et des magazines grecs et étrangers.