Cameroun - Gestion minière : Le Ministre Ernest Gbwaboubou lance un grand chantier de modernisation

Agora Mag - 03/08/2018 00:00:45

Favoriser la transparence, le développement du secteur, le bien-être des artisans et de l'ensemble de la chaine des acteurs du secteur minier, voilà l'engagement qui anime Ernest Gbwaboubou, Ministre des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT). Pour ce faire, le Ministre ne cesse de multiplier des partenariats en vue d'optimiser la bonne gouvernance dans la gestion des ressources minières.
Le lancement du nouveau « Projet de Renforcement des Capacités dans le Secteur Minier » (PRECASEM), est l'un de ces moyens d'action.


Le « PRESCASEM » qui bénéficie du soutien de la Banque Mondiale est décomposé en plusieurs objectifs. Il porte sur la formation et de la sensibilisation des acteurs du secteur minier (artisans, collecteurs, exploitants types semi mécanisés...) afin d'améliorer la coordination, le niveau des techniques, de la formation professionnelle, Il comprend aussi des actions en vue d'améliorer la connaissance et la gestion des opérations extractives : appui aux projets de recherche géologique, de cartographie, de gestion des droits et opérations minières ainsi que la transparence et de la redevabilité dans le secteur minier. La mise en oeuvre de ce grand plan d'action a déjà produit des effets en termes de productivité de l'extraction minière notamment aurifère. Ainsi grâce à la mobilisation des artisans extracteurs et à la réintroduction des productions artisanales dans le circuit formel sous l'égide du ministère, ce sont plus de 600 Kg de métal jaune supplémentaires qui ont été livrés au Ministère des Finances. Il en résulte que la mise en oeuvre de ce grand plan minier contribue à l'augmentation des réserves d'or du Cameroun.
Le PRESCASEM va au-delà de la rationalisation du secteur minier Il vise aussi une meilleure Intégration de l'exploitation minière dans le développement local et régional.

L'industrie minière du Cameroun est établie dans des régions sensibles sur le plan social et environnemental. Au Cameroun, où l'exploitation minière industrielle est en cours de développement l'activité suscite de nombreuses attentes et engendre en même temps un potentiel de conflits avec les activités de conservation au nom de la protection de la biodiversité et de l'environnement ou d'autres exploitations des terres notamment à des fins agricoles ou agroforestières.
Parallèlement, l'incertitude des lieux et modalités de la prospection et de l'exploration des ressources minérales qu'aggrave un déficit d'explication constitue un facteur d'incompréhension majeur générateur de crise. Ce sujet est d'autant plus sensible que de nombreux projets sont associés à la construction de grandes infrastructures dont le pays a besoin pour son émergence. Le PRESCASEM permet d'apporter des solutions à ces interrogations légitimes ; un domaine que suit le Ministre plus particulièrement.
Des actions dans le domaine de l'aménagement du territoire sont également prévues de sorte que les grands travaux de l'industrie minière soient intégrés dans les plans d'aménagement du territoire des collectivités locales, que les projets bénéficient à ces collectivités avec par exemple le développement de nouveaux services d'intérêt général, ou le financement de l'économie régionale ; grâce aux retombées qu'ils apportent.
Le PRECASEM s'inscrit dans la feuille de route « Cameroun : Vision 2035 », axée autour de l'exploitation et de la bonne gestion des ressources naturelles (mines, forêts, agriculture, etc.) ainsi que sur un développement rapide de ses infrastructures (routes, chemin de fer, aéroports...). Le PRECASEM, placé sous l'autorité du Ministère des Mines, de l'Industrie et du Développement Technologique contribue ainsi à une nouvelle émergence du pays.

Le Cameroun dispose du plus grand gisement d'Afrique en « nickel » et « cobalt », de la deuxième réserve en « bauxite », du plus grand gisement de « fer », du « rutile », de « l'or », du « diamant », et de « l'uranium ». Le pays qui n'exploite que 40 % de son potentiel minier a lancé un vaste programme de recherche géologique en vue de l'exploitation d'une nouvelle génération de grands gisements.
Éditeur Responsable :
www.agora-mag.net (L'actualité du Cameroun)
et « News Press »
« Agora-Mag » - www.agora-mag.net (L'actualité du Cameroun)
et « News Press »
Crédit photo Agora Mag