Les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'OTAN prennent des décisions pour la sécurité de l'Amérique du Nord et de l'Europe

OTAN - Organisation du Traité de l'Atlantique Nord - 12/07/2018 19:40:00


Les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'Alliance se sont réunis ce mercredi (11 juillet 2018) à Bruxelles et ont décidé de renforcer davantage la défense et la dissuasion de l'OTAN, d'accroître le rôle de l'Alliance dans la lutte contre le terrorisme et de partager plus équitablement les charges de la sécurité. Lors de la première journée du sommet, le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a déclaré depuis le siège de l'Organisation : « Les décisions que nous avons prises aujourd'hui montrent que l'Europe et l'Amérique du Nord travaillent ensemble. L'OTAN obtient des résultats, et nous sommes déterminés à assurer la sécurité des citoyens de nos pays, soit près d'un milliard de personnes. »

Les 29 pays membres de l'Alliance ont pris une série de mesures pour poursuivre l'adaptation de l'OTAN face à un environnement de sécurité plus difficile et ont ainsi notamment adopté une initiative pour la disponibilité opérationnelle, qui consiste à disposer de 30 bataillons mécanisés, de 30 escadrons aériens et de 30 navires de combat, prêts à être employés dans un délai de 30 jours. Les Alliés ont par ailleurs renforcé la structure de commandement de l'OTAN en créant deux commandements, l'un pour l'Atlantique, implanté à Norfolk (Virginie), et l'autre pour le soutien et la logistique, implanté à Ulm (Allemagne). De plus, un centre des cyberopérations sera créé au Grand Quartier général des Puissances alliées en Europe (SHAPE), à Mons (Belgique).

Les dirigeants des pays de l'Alliance ont décidé de lancer une nouvelle mission de formation de l'OTAN en Iraq, qui mobilisera des centaines de formateurs, et d'accroître le soutien apporté à la Jordanie et à la Tunisie. Ces initiatives aideront ces pays à lutter contre le terrorisme et à assurer la stabilité. Le secrétaire général a annoncé que le Pôle de l'OTAN pour le sud était à présent pleinement opérationnel. Établi à Naples (Italie), le Pôle aidera l'Alliance à suivre de plus près les défis qui se présentent au sud de son territoire, et à y répondre plus efficacement.

Le secrétaire général a réaffirmé l'importance d'un partage plus équitable des charges au sein de l'Alliance et confirmé que tous les Alliés augmentent à présent leurs dépenses de défense. Cette année, huit pays se sont engagés à consacrer à la défense au moins 2 % de leur produit intérieur brut, et une majorité d'Alliés prévoient de le faire d'ici à 2024. M. Stoltenberg a aussi déclaré que, selon les plans nationaux des Alliés européens et du Canada, 266 milliards de dollars supplémentaires devraient, dès maintenant et jusqu'en 2024, être affectés à la défense. « Ainsi, nous avons inversé la tendance, mais il faut faire davantage. C'est une question d'équité, il y va de notre crédibilité et, surtout, il s'agit de notre sécurité dans un monde plus imprévisible », a ajouté le secrétaire général.

Les dirigeants des pays alliés ont par ailleurs décidé d'inviter le gouvernement de Skopje à entamer des pourparlers d'adhésion. Dès l'achèvement de toutes les procédures nationales nécessaires pour finaliser l'accord réglant la question du nom, le pays rejoindra l'OTAN, dont il deviendra le trentième membre.

Mercredi soir, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'OTAN examineront avec la Finlande, la Suède et l'Union européenne les défis de sécurité qu'ils ont en commun. Jeudi, les dirigeants des pays de l'Alliance rencontreront les présidents de la Géorgie et de l'Ukraine, et le sommet se terminera par une réunion de tous les pays contribuant à la mission Resolute Support en Afghanistan.