Ce 13 octobre, REFUSEZ l'autorisation du dangereux Sulfoxaflor !

Syndicat National d'Apiculture - 14/10/2015 11:06:48


L'autorisation accordée par la CE au nouveau pesticide agricole Sulfoxaflor, interdit aux Etats-Unis pour ses effets délétères avérés sur les abeilles, est une nouvelle démonstration du scandaleux dysfonctionnement qui perdure dans les processus d'homologation.

En effet, deux ans après l'autorisation du Sulfoxaflor aux Etats-Unis, les apiculteurs confrontés à la perte de milliards d'abeilles butineuses ont saisi la justice américaine. S'appuyant notamment sur les travaux et conclusions du groupe d'experts de l'EFSA sur les néonicotonoïdes, et sur la faiblesse des données présentées par le fabricant, ils ont obtenu l'interdiction du Sulfoxaflor.

En juillet 2015, cependant, la Commission Européenne fait abstraction des conclusions de l'EFSA pour accorder sur notre territoire une AMM au Sulfoxaflor ! C'est le comble du paradoxe...

Autoriser le néonicotinoïde Sulfoxaflor, c'est autoriser une nouvelle hécatombe des pollinisateurs et ruiner les entreprises apicoles déjà exsangues; c'est autoriser aussi l'exposition des populations à de très hauts risques sanitaires et accélérer encore la perte de biodiversité.

Car les effets délétères des néonicotinoïdes font la une de l'information scientifique internationale. Présentées en 2014, les conclusions d'une trentaine d'experts du « Task Force »(*) ayant analysé 1 121 études scientifiques relatives aux néonicotinoïdes sont accablantes. Elles constituent une synthèse des éléments à charge justifiant l'interdiction généralisée des néonicotinoïdes, auxquels aucun élément n'est dorénavant plus opposable. Car il existe des alternatives durables à ces pratiques agricoles mortifères, qui empoisonnent l'alimentation, l'eau, l'air et les sols.

(*) http://www.tfsp.info/systemic-pesticides/

Il est encore temps de corriger cette grave erreur d'autorisation du Sulfoxaflor en Europe !

Vous disposez de tous les éléments justifiant le retrait de cette autorisation injustement accordée au Sulfoxaflor

- L'EFSA a clairement indiqué dans ses conclusions le niveau élevé de risque pour les abeilles que présente Sulfoxaflor.

- Suite aux précédents dossiers liés aux effets délétères des néonicotinoïdes vis-à-vis des abeilles et autres pollinisateurs, l'EFSA a conseillé la mise en place de nouveaux tests d'évaluation des néonicotinoïdes. Ces nouveaux tests, auxquels a échappé Sulfoxaflor, sont clairement définis dans les Guidelines de l'EFSA (Guidance of EFSA Risk Assessment).

- Dow AgroSciences a ignoré ces avertissements, alors que la firme a engagé notamment dans ses rangs l'une des personnes parmi les plus averties en matière d'amélioration de l'évaluation du risque pesticide/néonicotinoïdes pour les abeilles: le Docteur Anne ALIX, qui siège dans les principaux groupes d'experts et/ou institutions internationales.

- Dow AgroSciences a présenté un dossier tronqué du point de vue de l'identité de la famille chimique du Sulfoxaflor.

- Dow AgroSciences n'a pas pu apporter aux experts scientifiques américains les garanties d'innocuité de Sulfoxaflor vis-à-vis des abeilles, après deux années d'expertises.

- Bon nombre de parlementaires, d'ONG et les apiculteurs réclament d'une seule voix l'interdiction généralisée des matières actives de la famille des néonicotinoïdes, totalement incompatibles avec la sécurité sanitaire et la protection des pollinisateurs, indispensables auxiliaires de l'agriculture déjà tellement menacés.

Ils exigent pour ces mêmes raisons le retrait du Sulfoxaflor.