Où va la France ?

Blog d'Alain Juppé - 29/11/2012 09:30:00


La France va mal. Pour ne parler que de son économie, tous les indicateurs sont au rouge. Les chiffres du chômage pour le mois d'octobre explosent à nouveau. C'était hélas! attendu mais ce n'est pas moins terrible pour les 46 500 personnes supplémentaires qui se retrouvent sans emploi.

L'OCDE révise à la baisse ses prévisions de croissance en France pour l'an prochain: 0,3% alors que la loi de finances en cours d'adoption est construite sur une prévision de 0,8%. Ce qui veut dire que le gouvernement n'atteindra pas son objectif de réduction du déficit et que la dette publique dépassera le cap des 95% du PIB.

Une agence de notation vient à nouveau d'abaisser la note de la France. On peut prendre la chose à la légère en constatant que notre pays continue à emprunter à très bas taux. Mais on sait que la situation sur les marchés peut se retourner dans l'instant.

Le plus grave, c'est que la réponse gouvernementale n'est pas à la hauteur. Il suffit de parler avec des entrepreneurs pour mesurer le désarroi de nos PME. Leur première inquiétude, c'est le manque de visibilité. Ils ne voient pas où on va. Et on les comprend quand on constate que le "pacte de compétitivité" n'est toujours qu'un effet d'annonce et que le "crédit d'impôt" annoncé n'est toujours pas défini, alors que les trésoreries se tendent de jour en jour.

Quant au pacte de croissance européen qui devait accompagner le traité budgétaire, on aimerait connaître une seule de ses traductions concrètes, de nature à soutenir rapidement l'activité de nos entreprises.

Plusieurs ministres, et même le Premier ont trouvé la cause de tous nos maux: c'est la faute de leurs prédécesseurs. Au fil des mois, cet argument perd toute pertinence et n'impressionne plus les Français. C'est bien l'indécision, les volte-face, les contradictions du pouvoir qui ajoutent à la crise un effondrement de la confiance dont on sait qu'elle est le facteur n°1 de tout redressement économique.